Footpatrol Meets I Sainté

24.02.23 Footpatrol Meets



Sainté est un artiste né à Leicester qui repousse les limites de la musique dans un paysage sonore et culturel en pleine évolution. Avec sa musique inspirée d’où il a grandi, il est écouté dans les plus hautes sphères de la scène musicale, et a contribué à l’apparition d’un nouveau positionnement du genre hip-hop au Royaume-Uni.

Sa musique étant profondément ancrée dans son identité et son style, nous l’avons rencontré à Paris à l’occasion de son Meet & Greet organisé chez Footpatrol.  Nous avons pu en savoir plus sur son œuvre, ses influences, et discuter de notre passion commune pour les sneakers.

FP : Salut Sainté, c’est un plaisir de t’avoir avec nous. Pourrais-tu te présenter en quelques mots pour les personnes qui ne te connaitraient pas encore ?

Sainté : Je suis tout simplement Sainté, mais vous pouvez aussi m’appeler YS. Je suis un créatif originaire d’une petite ville. J’essaye d’inspirer les gens à poursuivre leurs rêves, c’est tout.

FP :  Ces dernières semaines on a souvent eu l’occasion de te voir à Paris, particulièrement durant la Fashion Week. À chacune de tes apparitions ton style est toujours méticuleux (Needles, Canada Goose, Prada America’s Cup, NB, une veste Arc’teryx pas encore sortie portée lors de ton Colors show…). Quelle est ta relation avec la mode ?

Sainté : J’aime juste bien m’habiller. Si tu es bien habillé tu te sens beau et tu te sens bien ! J’ai joué au basket lorsque j’étais plus jeune, et la mode et le style ont toujours été très liés avec le sport. Pareil avec la musique. La mode et la musique sont très liés aussi.  J’adore jouer avec ces deux choses.

FP : Donc tu es tombé dans l’univers de la mode grâce au basket puis à la musique ?

Sainté : Je pense que c’est venu avec le basket lorsque j’étais plus jeune, mais j’ai toujours su que j’aimais ça en quelque sorte. Je ne pouvais pas toujours acheter les vêtements que je voulais, mais j’ai toujours su regarder quelque chose en me disant « c’est cool, je veux ça un jour ! ». Tout ça m’a mené à un point ou j’ai dû beaucoup travailler pour acheter les vêtements qui me plaisaient.

 FP : C’est cool. Tu as mentionné précédemment que la mode et la musique avaient un lien important. Comment la mode influence ta relation avec la musique ? Comment ces deux notions se rejoignent ?

Sainté : Pour être honnête, la mode m’aide beaucoup dans ma musique. J’écris à propos des choses que je fais, que j’aime, et les chose que je veux manifester. J’achète beaucoup de vêtements que j’aime, et il y a toujours quelque chose à dire dessus. Évidemment, ça me chauffe. Je ne dirais pas que c’est pour faire du “Flex”, mais pour pouvoir le présenter, le montrer aux gens et en parler. 

FP : Durant tes allers-retours entre Londres et Paris, quelles différences as-tu remarquées dans la culture des sneakers entre le Royaume-Uni et la France ? Par exemple, la TN ici à Paris contre les Air Max 95 qui sont iconiques à Londres.

Sainté : Ouais ! C’est l’une des choses que j’ai réalisées ! J’ai le sentiment d’être plus fan des TN. Mais récemment, avec les tendances en Angleterre, j’ai commencé à voir beaucoup d’Air Max 95 qui me plaisaient. J’ai l’impression qu’il y a beaucoup de chaussures spéciales ici. Le “Sneakers Game” est dingue à Paris. Les gens ici sont beaucoup plus ouverts à porter des choses différentes. En Angleterre, les gens portent aussi des choses différentes, mais on suit surtout des tendances.  Les gens portent ce que les autres portent. Ici, c’est similaire mais plus varié, particulièrement au niveau des chaussures.

FP : Aux vues de l’évolution du streetwear, des sneakers etc…, où penses-tu que la culture se dirige dans un avenir proche ?

Sainté : Je pense que ça va continuer de devenir de plus en plus fou ! Il y a beaucoup de nouveaux designs et de silhouettes qui apparaissent. C’est compliqué de pointer qui, quand, ou comment, mais je suis juste impatient de voir quelles collaborations ou nouveaux designs sortiront. Il y a beaucoup de directeurs artistiques au sein de différentes marques, et j’ai hâte de découvrir ce qu’ils feront pour retourner ce milieu.

FP : Y a-t-il des tendances récentes qui te plaisent plus que d’autres ?

Sainté : Aujourd’hui je suis un peu en dehors de tout ça et je ne prends pas le temps de garder un œil sur les tendances avec les voyages et la tournée. Mais il n’y a pas vraiment de tendance qui me plaise plus qu’une autre. Je me laisse juste attirer par ce qui me parle le plus, et je me dis :

« ok, ça je respecte ».

FP : Pour en revenir aux sneakers, comment vois-tu ta relation avec Footpatrol, et qu’est-ce qu’on représente pour toi ?

Sainté : Footpatrol est très important pour moi. J’adore les chaussures et FP a une sélection folle.  Je pense qu’on a énormément de choses à construire ensemble. Je me suis levé ce matin en me disant « Yooo je vais chez Footpatrol, let’s go ! », j’étais vraiment impatient. Je me suis assuré de porter des belles chaussures tu vois ? J’espère que ma relation avec Footpatrol va durer longtemps, on a énormément de paires sur lesquelles discuter !

FP : On l’espère aussi ! Quel type de sneakers/chaussures porterais-tu pour un concert ?

Sainté : Ça dépend de mon humeur, ce soir je vais sûrement porter mes Jordans 6 ou peut-être des Margiela Replicas.

FP : Quelles sont tes sneakers préférées ou les plus iconiques pour toi ? Peut-être une paire de ton enfance ?

Sainté : Honnêtement, je ne peux pas te donner de modèle en particulier. Aujourd’hui je porte des Jordan 6 et j’ai pour habitude de porter beaucoup de Jordan. Récemment, j’ai aussi beaucoup porté mes Dunk Off-White. Mais je ne pourrais pas choisir une paire en particulier, il y en a beaucoup trop. Cependant, une paire iconique… honnêtement, j’adore mes Air Force 1, et mes Jordan 1. J’ai aussi porté beaucoup de Jordan 11, mais j’ai arrêté car tout le monde commençait à les mettre haha.

Mais ouais, les Air Force 1 et Jordan 1 sont mes paires de tous les jours.

FP : Aimerais-tu un jour avoir ta propre chaussure à ton nom ? Si oui, quelle serait-elle ?

Sainté : C’est trop d’informations haha ! Mais oui j’aimerais avoir une chaussure à mon nom. Je vais faire en sorte que ça arrive. C’est en discussion, mais avec qui ? Je vais garer le secret, je ne peux rien dire pour le moment.

FP : Haha, ok ! On attend cela avec impatience alors. En attendant, y a-t-il des futures sorties que tu attends ?

Sainté : J’ai vu les New Balance en collaboration avec CDG. Tu les as-vus ? Je crois qu’elles sortent en décembre. Je les attends avec impatience. J’aime le cuir et les détails sur la paire. Quand je les ai vues, je me suis dit « elles sont belles, il me les faut ! ». C’est l’une des paires de chaussures pour lesquelles je suis le plus hypé.

FP : Sainté, c’était un plaisir de t’avoir avec nous ! Y a-t-il quelque chose que tu aimerais partager avec la famille et les amis de Footpatrol ? Ça peut être quelque chose d’enthousiasmant, un message de positivité, ce que tu veux.

Sainté : Je dirais que j’ai réalisé une chose dans ce domaine : c’est que tu dois être patient. La persistance et la patience sont des choses super importantes. Tu peux être fort, mais le fait que tu sois bon ne veut pas dire que tout va aller dans le bon sens. Tu peux ne pas être fort, mais si tu es patient cela ne veut pas dire que tu ne vas pas progresser. Les choses viendront naturellement à toi. La réponse à cette question est la persistance et la patience. Mais en même temps, il faut rester humble et garder ce qui t’anime. À partir de là, rien n’est trop grand. Tu as juste à attendre et observer car Dieu assure tes arrières !

Merci de m’avoir reçu. Peace !

Recomended Post

Footpatrol Discussions | Alex

Footpatrol Discussions

January 21, 2024

La TEAM FP présente ses Sneakers of the Year 2023

General

January 9, 2024

Le top départ de la SL 72 chez Footpatrol

General

December 19, 2023

Rétrospective : nos Jordan XI de décembre préférées

General

December 16, 2023